0.2 Artisans de la publication HistÉval

Retour à la liste

 

La publication HistÉval est le fruit du travail passionné et bénévole de plusieurs personnes qui ont choisi d’investir leurs aptitudes et leurs connaissances dans la réalisation d’un objectif commun : rendre disponible une source de référence crédible sur l’historique les pratiques d’évaluation foncière municipale au Québec. Ces artisans d’HistÉval ont atteint cet objectif après avoir consenti, durant plus de trois années, des efforts concertés en matière de conception, de recherche, de rédaction et de communication.

La présente section a pour buts de saluer la contribution de ces personnes et de reconnaître la valeur de leurs efforts déployés hier, publiés aujourd’hui, à l’intention des utilisateurs de demain!

Fourniture de renseignements et de documents

Une large part des renseignements et documents sur lesquels s’appuie le contenu des capsules HistÉval provient des principaux organismes concernés par l’évaluation foncière au Québec. L’accès accordé à leurs archives a été d’une très grande utilité et il y a lieu de souligner la précieuse collaboration reçue, à ce sujet, de la part des responsables suivants :

-   Monsieur Richard Gagné E.A., secrétaire administratif, Association des évaluateurs municipaux du Québec;

-   Monsieur Bernard Guay, directeur général, Direction générale de la fiscalité et de l’évaluation foncière, ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire;

-   Madame Céline Viau, directrice générale, Ordre des évaluateurs agréés du Québec.

Plusieurs autres personnes ont également collaboré individuellement à enrichir le contenu de la publication HistÉval, soit en partageant divers renseignements lors des recherches effectuées, soit en fournissant certains documents tirés de leurs archives personnelles. Cette contribution est grandement appréciée.

Conception, recherche et rédaction

L’initiative du projet HistÉval revient à Monsieur Alain Raby. C’est lui qui propose d’abord à l’AEMQ, en mai 2014, d’enrichir ses notes de conférencier pour répertorier, en vue d’une éventuelle publication, les principaux événements qui ont marqué l’histoire des pratiques d’évaluation municipale au Québec. Ayant alors œuvré pendant près de 40 ans dans cette discipline et fraîchement retraité du ministère des Affaires municipales, il dit avoir un « devoir de mémoire » envers les évaluateurs municipaux et leurs collaborateurs. Convaincue par l’enthousiasme et la proposition de services bénévoles de ce jeune historien, l’AEMQ soutient ensuite l’élaboration des travaux projetés et s’engage à prendre charge de leur diffusion sur son site web.

Depuis 2015, M. Raby procède aux recherches et rédige les diverses capsules destinées à former le contenu de la publication HistÉval. Principal collaborateur de l’AEMQ à ce sujet, il lui a cédé ses droits d’auteur sur les textes publiés et sur les documents afférents, rassemblés ou produits à cette fin.

Qui est donc ce monsieur Raby? Son parcours professionnel peut être résumé comme suit :

· M. Alain Raby est un évaluateur - agréé de 1981 à 2016 - détenteur d’un diplôme de premier cycle en administration, de l’Université Laval (1975);

· Il œuvre d’abord dans l’entreprise privée (de 1975 à 1985), à la confection et à la tenue à jour de rôles d’évaluation foncière, y compris quant aux plaintes en découlant et aux témoignages devant les tribunaux;

· Ensuite à l'emploi du ministère des Affaires municipales (de 1985 à 2013), il y est l’artisan responsable de plusieurs changements significatifs dans les lois, règlements, manuels et guides techniques applicables en évaluation municipale. Sa contribution s’avère particulièrement marquante quant au développement et à l’instauration :

-   d’un sommaire universel des rôles d’évaluation (1988);

-   d’indicateurs de performance quant à la qualité des rôles (1989);

-   du premier ouvrage méthodologique officiel en évaluation municipale : volume 2 du MEFQ (1994);

-   de la procédure de révision administrative des plaintes en évaluation foncière (1997);

-   de l’exclusivité de l’acte de signature des rôles d’évaluation aux évaluateurs agréés (1999);

-   de guides méthodologiques sur la mise au rôle des biens immobiliers industriels (2001) et sur la dépréciation des bâtiments industriels (2005);

-   de la modernisation des dossiers d’évaluation foncière (2010).

· Au fil des ans, il devient reconnu dans le milieu de l’évaluation foncière en raison de ses nombreuses communications à titre de conférencier, de formateur ou même d’animateur de divers groupes de travail. Ses principales réalisations en cette matière résultent notamment de son implication soutenue dans :

-   le Comité consultatif en évaluation foncière (MAM - 1988 à 1996);

-   le Comité tripartite MAM-OEAQ-AEMQ, puis le Comité de formation continue (OEAQ - 1996 à 2010);

-   le cours de formation continue « Évaluation foncière et fiscalité municipale » (OEAQ - 1997 à 2014) ;

-   le Comité réviseur des normes de pratique en évaluation municipale (OEAQ - 2006 à 2014).

· En 2011, le Conseil interprofessionnel du Québec lui décerne le Prix Mérite pour reconnaître son apport au développement et au rayonnement de la profession d’évaluateur agréé.

Révision des contenus

Les capsules qui forment la publication HistÉval abordent de nombreux aspects ayant caractérisé l’évolution des pratiques d’évaluation municipale au Québec (organisation territoriale, lois et règlements, formation de la main d’œuvre, moyens utilisés, etc.), ce qui nécessite de faire appel à une grande variété de connaissances. C’est pourquoi, quelques personnes aux expériences diverses procèdent, depuis 2015, à la révision des éléments préliminaires (textes, tableaux, images, etc.) destinés à former chacune de ces capsules. Leur contribution à la qualité du contenu final est sans équivoque. Il s’agit de :

· Monsieur Nicolas Bouchard, E.A., coordonnateur de l’évaluation foncière à la Direction générale de la fiscalité et de l’évaluation foncière (Ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire). La révision effectuée par M. Bouchard, porte surtout sur la pertinence et sur la cohérence des énoncés relatifs aux interventions gouvernementales en matière d’évaluation foncière. Sa contribution à l’usage des termes les plus appropriés est également à souligner.

 

 

 

 

 

 

· Monsieur Normand Godbout, E.A., retraité du Service de l’évaluation de la Ville de Québec et aujourd’hui enseignant et responsable du programme « Techniques d’estimation et d’évaluation foncière » au Campus Notre-Dame-de-Foy. La révision bénévole de M. Godbout se caractérise par son vif souci de cohérence chronologique des faits relatés dans les capsules HistÉval, ainsi que par la recherche de la facilité d’appropriation de leur contenu par un lecteur non spécialisé.

 

 

 

 

 

 

· M. Mathieu L’Écuyer, E.A., retraité du Tribunal administratif du Québec et par la suite membre du Comité consultatif sur le règlement des différends associés aux paiements en remplacement d'impôts fonciers. L’apport bénévole de M. L’Écuyer au contenu des capsules HistÉVal se situe d’abord au niveau de la pertinence des énoncés et références relatifs aux lois ou règlements qui y sont abordés. Sa préoccupation quant à la clarté des termes et des phrases employés est également un facteur indéniable d’amélioration de leur qualité.

 

 

 

 

 

Édition électronique

La diffusion électronique de la publication HistÉval existe grâce aux efforts de Monsieur Martin Gagné, une personne ressource importante pour l’AEMQ.

M. Gagné est diplômé en informatique de gestion à l’Université de Sherbrooke et poursuit présentement des études au MBA, à cette même institution. Il occupe actuellement le poste de directeur, Développement logiciel chez SherWeb et, précédemment, a occupé celui de Directeur Principal chez ACCEO Solutions.

Chargé du développement et du maintien du site web de l’AEMQ depuis ses débuts en 1997, Monsieur Gagné y a réalisé plusieurs projets informatiques au fil des années : paiement en ligne, gestion des activités, gestion des reçus, questions pour les congrès et application mobile (iPhone), publication du journal Le Faisceau et gestion des communications avec les membres.

Quant à la publication HistÉval, c’est à lui que revient le crédit de :

-   la recherche et le choix d’une plate-forme web pouvant accueillir adéquatement le contenu des capsules HistÉval;

-   l’adaptation au format HTML des fichiers reçus du rédacteur, ainsi que la création des hyperliens entre les capsules;

-   la mise en ligne des capsules HistÉval et la validation de leur fonctionnement.

 

Retour à la liste