Mot du Président

 

Aucun répit durant notre saison des couleurs ! Une élection fédérale à la hâte sans incidence, un gouvernement provincial actif, des élections municipales qui mettent à l’avant-plan la gent féminine et la jeunesse, le dépôt d’un bon nombre de rôles d’évaluation, une transaction immobilière historique qui se dessine dans notre belle province et une quatrième vague qui traîne : tout cela au retour, de ce qu’on appelle cette nouvelle « normalité ».

Notre gouvernement provincial garde le rythme et légifère rapidement. Rappelons-nous du projet de loi 48. Très récemment, l’Assemblée nationale a sanctionné le projet de loi omnibus 49. Je vous invite à en prendre connaissance, car il influence notre travail. Il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, c’est que le seuil non imposable de 50 000 $ pour les locataires/occupants (article 208) a été haussé à 200 000 $ ce qui se traduit, de toute évidence, par une baisse du nombre d’unités d’évaluation à inscrire au rôle d’évaluation. Sur le territoire de la Ville de Laval, ceci représentera une diminution d’environ 65% du nombre d’unités d’évaluation. La mauvaise nouvelle, c’est qu’hélas, il y aura encore une fois des modifications à apporter au sommaire du rôle.

C’est bien connu, les articles du Faisceau sont rédigés par les experts eux-mêmes. Je les remercie de s’exprimer, de nous éclairer par l’exposé de leurs pratiques et je souligne leur apport important. Pour votre satisfaction, la dernière édition vous propose une série d’articles aux sujets variés et à-propos. On y aborde notamment :

  • La notion d’immobilisation par attache, sous la plume de Me Laura Palavicini;
  • l’article 59 de la Loi sur la Commission de protection du territoire agricole du Québec, qu’en est-il 15 ans plus tard, par notre administrateur Jérôme Drouin;
  • un brin d’histoire avec M. Alain Raby;
  • l’inscription au rôle de certaines entités juridiques, sous la plume Me Charles-Oliver Melançon;
  • le législateur et la jurisprudence, en collaboration avec Mes Marie-Hélène Toussaint et Louis Bouchart d’Orval;
  • les plans régionaux des milieux humides et hydriques (PRMHH) et l’affaire Pillenière Simoneau par Me Jean-François Girard.

Quant à notre rédacteur, M. Louis Roy, il nous dresse un résumé de la variation des valeurs pour certaines municipalités importantes à la suite au dépôt du rôle triennal 2022-2023-2024.

À cet égard, c’est pratiquement 500 municipalités qui ont récemment déposé des rôles, et force est de constater que, tout compte fait, la confection s’est bien déroulée dans les circonstances imposées par le télétravail. Vous serez à même de constater, selon les indicateurs observés, que le comportement du marché immobilier québécois est, sans exception, en croissance avec un secteur résidentiel en effervescence et un marché immobilier non résidentiel en mouvance, mené principalement par le secteur industriel qui demeure toujours sous le feu des projecteurs.

Afin de mieux comprendre les tendances du marché, et ce que l’avenir nous réserve dans notre profession, messieurs Louis Garant et Éric Racine, co-présidents du prochain congrès, s’affairent à vous préparer un rendez-vous de grand intérêt qui sera, par surcroît, en présentiel sur la Grande-Allée à Québec - un incontournable. Ce rendez-vous sous le thème de circonstance, « REBONDIR », doit être ajouté à votre agenda et comme toujours, il se tiendra à la fin mai.

Enfin, je ne peux passer sous silence le départ de Mme Diane Beaulieu à titre d’administratrice au sein de l’AÉMQ. Ainsi, le conseil d’administration tient à la remercier pour son apport. Nous lui souhaitons bon succès dans ses nouvelles fonctions à titre de signataire de rôle pour la ville de Victoriaville.

Le temps des fêtes cogne à nos portes, je profite donc de l’occasion, en mon nom et au nom du conseil d’administration, pour vous souhaiter nos meilleurs vœux et un millésime 2022, empreints de santé avec des notes de petits et grands plaisirs, qui se démarquera des cuvées 2020 et 2021.

Bonne lecture et au plaisir,

Martin Houde, É.A
Président de l'A.É.M.Q